Jean Yves – article 2


sublime volée de gravillon
Retour chez Drive Control pour une journée de stage « Rallye Evolution ». Nous ne sommes que 3 élèves avec Christian comme moniteur. C’est assez fantastique, car le temps passé au volant va être optimal.
Avec mon épouse, nous avons passé une grande partie de l’été à sillonner les routes péruviennes, donc très montagneuses, à bord d’une voiture de location. Au delà du plaisir de découvrir des paysages, des sites et des gens fabuleux, je me suis bien appliqué pendant près de 3000 kilomètres à manier le volant comme Julien me l’a enseigné au premier stage. Mais si c’était si simple!!
J’arrive donc à Monteils le 10 septembre, assez confiant sur cet aspect du pilotage, avec pour objectif de consolider les acquis et de poursuivre l’apprentissage du pilotage et de la glisse.
L’envie de trop bien faire, d’aller plus vite… trop vite, un manque d’humilité sans doute, aussi! Tout cela pour dire que je débute la journée par un festival de jeu de quilles à grands coups de volant rageurs!
Crispé sur le volant, j’ai bien du mal à retrouver les bonnes trajectoires et la fluidité nécessaire dans la coordination oeil-main-pied. En fin de compte je confond totalement vitesse et précipitation. Et puis, mon mode de conduite est un peu ON/OFF, alors que le pilotage nécessite de la précision et du dosage.
Heureusement, Christian est un Monsieur très patient et fin pédagogue. La journée se finit donc un peu mieux qu’elle n’a commencé.
La motivation reste intacte, mais il va falloir trouver un peu plus de sérénité et d’écoute du moniteur ET de la voiture pour vraiment progresser.
Sur les conseils de Julien, il sera sans doute utile de faire un peu de coaching. Ce sera la prochaine étape à Monteils avec lui. Je suis impatient d’y être.
Parallèlement, je souhaite participer à un rallye, au coeur d’une équipe d’assistance, idéalement le Critérium des Cévennes, qui reste mon objectif final. Cela me semble être un autre bon moyen d’appréhender le rallye, son environnement, la technique… Je m’en suis ouvert à Christian qui connait bien le milieu de la compétition et je suis attentif à toutes propositions, sachant que ma démarche est totalement bénévole et que, à défaut de maîtriser la mécanique automobile, je peux me rendre utile dans n’importe quelle tâche.
Sinon, je me suis mis à l’apprentissage de la langue japonaise pour préparer un raid à vélo au Japon à l’automne 2015. Pas facile! Là aussi, une année ne sera pas de trop et l’humilité sera de rigueur.
Tout cela me passionne comme un gosse et j’ai parfois du mal à réaliser la chance qui est la mienne de pouvoir réaliser à 56 balais mes rêves d’enfance.
Sayonara et à bientôt pour de nouvelles glissades, un peu mieux maîtrisées, je l’espère du moins!

 


A propos de Julien GUYOT

Moniteur de Pilotage et organisateur de stage, terre et asphalte. Formé chez Drive Control. Je travaille aujourd'hui à 80% sur la terre et 20% sur l'asphalte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *