Jean Yves – ép. 3


Nouvel épisode du parcours de Jean Yves dans sa préparation. Il prépare la réalisation d’un de ses 10 rêves, s’engager au Critérium des Cévennes 2015…

En voici le récit, tel qu’il l’a rédigé :

Assistance Team 2M Sport Auto aux Cévennes

Suite à mes « appels d’offre », un camarade de vélo, Joel, passionné de sport automobile, m’a mis en relation avec Olivier LACRUZ, pilote amateur en rallye, qui a gentiment accepté que j’accompagne son équipe d’assistance pour le Critérium des Cévennes 2014.
Quand je dis pilote, je devrais ajouter, mécanicien, préparateur, réparateur, organisateur… car, comme bien des pilotes amateurs, il fait pratiquement tout, avant, pendant et après les rallyes pour assumer sa passion depuis plus de 20 ans. Il a même réussi à rendre accrocs successivement son épouse, son beau fils et sa fille qui sont tous passés, à un moment donné, dans le baquet de droite.
Premier rendez vous pris le mardi soir précédant le Critérium pour une présentation de l’auto aux sponsors, aux amis et à la famille. Cela se passe au garage RBM à Montpellier, autour d’un buffet convivial. La vedette de la soirée est une superbe Clio F2000, qui malgré ses 8 ans, parait sortir des ateliers Renault, dans son impeccable livrée grise et jaune. Le moteur vient d’être complètement changé et Olivier est impatient de tester en course les 15 chevaux gagnés au passage.
Je retrouve Olivier et Marine sa co-pilote de fille  le jeudi matin pour les vérifications administratives et techniques. Je me contente d’observer et d’enregistrer un maximum d’informations pour le futur. L’après midi, j’accompagne Olivier au Vigan pour déposer la Clio au parc fermé, puis à Saint Hippolyte du Fort pour la mise en place de la camionnette au parc d’assistance.
Le vendredi, premier jour de  course, je rejoins le parc d’assistance, tôt le matin, comme un bon petit écolier qui ne voudrait pas rater la rentrée scolaire. Cela me permet d’admirer quelques très belles autos du groupe VHC qui sont les premières à partir. Le bruit, que dis je, la musique des Porsche et autre Ferrari est ahurissant. Quel bonheur de se retrouver au milieu de cette arène avec ses odeurs d’huile, de pneu et d’essence mélangés! Je croise même Jean Ragnotti, un héros de ma jeunesse, qui coure sur une rutilante Alpine Berlinette.
L’équipe d’assistance d’Olivier est composée de 2 mécaniciens qui l’accompagnent sur tous ses rallyes. Ils savent  à peu près tout faire sur une voiture et, de plus, ils le font dans la bonne humeur. L’épouse d’Olivier, présente également aux premières heures, est aux petits soins avec tout le monde. L’auto passera normalement trois fois à l’assistance ce vendredi. La première, à la sortie du parc fermé, vers 9H30, ne sert qu’à vérifier la pression des pneus et à refaire le niveau d’essence. La seconde fois, en aprés-midi, comme il y a pas mal de travail à faire sur le train avant gauche, suite à une petite touchette, je m’occupe de préparer la rampe de phares pour la spéciale de nuit, de faire le plein d’essence et de nettoyer consciencieusement les vitres. Je ne pensais pas que ces 2 dernières tâches, peu excitantes au quotidien avec ma voiture, pourraient m’apporter autant de satisfaction sur cette auto de course!
Malheureusement, il n’y aura pas de troisième passage à l’assistance, car dans la 4 ème spéciale, la Clio roule sur une pierre masquée dans une courbe, qui endommage gravement le train avant et provoque l’abandon de l’équipage. Dommage pour Olivier et Marine qui étaient 16 èmes au scratch et déjà bien placés pour faire le podium de leur groupe.
Nous nous séparons donc bien tristement, à la tombée de la nuit, après avoir démonté la tente et rangé tout l’outillage.
Cette plongée au coeur du rallye, même si elle a été de courte durée, m’a permis d’observer, d’écouter et d’apprendre. Je suis définitivement convaincu que mon projet de rallye passera par la location de l’auto et de l’assistance. Je pense aussi qu’il sera indispensable de commencer par un ou plusieurs rallyes régionaux avant d’aborder le Critérium des Cévennes qui est long, difficile et n’épargne ni les voitures, ni les pilotes. Je vais donc poursuivre mon apprentissage du pilotage sur terre avec Julien et commencer à explorer les possibilités de location dans le région.
Merci à Olivier et toute l’équipe 2M Sport Auto pour le temps consacré et pour leur gentillesse. J’espère avoir la chance de les accompagner une prochaine fois.

A propos de Julien GUYOT

Moniteur de Pilotage et organisateur de stage, terre et asphalte. Formé chez Drive Control. Je travaille aujourd'hui à 80% sur la terre et 20% sur l'asphalte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *