Tour de Corse Historique – Fin


Dernier jour. Nuit courte. L’adrénaline de la course me réveille tôt. C’est parti pour les dernières spéciales. Plan d’assistance au poil que l’équipe a préparé pendant mon aller-retour du soir à Bastia la veille pour récupérer cette foutue pièce du Ford d’assistance. C’est finalement équipé de ses seuls freins avant qu’il honorera ses deux rendez-vous d’assistance.

Au final le classement de nos équipages est fantastique :

Frank Servais – Martine Rick : 9ième
Jean Claude Torre – Patrice Cullieret : 10ieme
Christophe et Didier Barthe : 21ieme.

Pour son neuvième tour, Frank signe une performance remarquable et il forme avec Martine un équipage très performant. Ils nous ont régalés. Je suis encore ému rien que d’y penser. Quel formidable compétiteur. Un vrai gentleman driver. Un véritable amoureux des Porsche de course. Authentique et généreux. Chapeau M. Servais!

JC et Patrice finissent très bien au volant de la groupe 4 du garage Caruso et ressortent satisfait de l’auto et de notre prestation. Louer sur un rallye VHC est un défi de plus de relevé. Avec 16 tours de Corse à son actif, la barre était haute.

Christophe et Didier ont couru avec style et performance au volant d’une remarquable et rare 914-6 GT. Ses talon-pointe nous permettaient de le reconnaître au loin en assistance. Pur puriste.

M. Andruet a abandonné sur rupture de butée d’embrayage. Un défaut de pièce neuve. Ça arrive et c’est notre regret.

Le seul car tout fut un plaisir, une pure course partagée avec une équipe d’enfer. Nos différences ont fait notre force.

Je peux dire que j’ai côtoyé une légende. Inoubliable conversation après sa panne, pendant les travaux en croquant du chocolat. Mémorable.

Pour conclure, je viens de réaliser ma première mission de Logisticien. Organiser, chiffrer, coordonner, solutionner, servir, satisfaire. Avec 4 autos, 3 camions, 2 voitures d’assistance rapide et un Tour de Corse c’était le grand bain. J’ai surnagé et découvert une nouvelle forme d’activité complémentaire à ma mon travail de moniteur de pilotage. Nous avons été là à chaque fois de nécessaire et apporter une solution à chaque fois que possible. Le seul abandon était inévitable.

Vivement la suite de ces aventures.

Je tiens à remercier nos équipages et l’équipe pour la chance qu’ils m’ont offert en me faisant confiance sur ce coup là.

Merci!


A propos de Julien GUYOT

Moniteur de Pilotage et organisateur de stage, terre et asphalte. Formé chez Drive Control. Je travaille aujourd'hui à 80% sur la terre et 20% sur l'asphalte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *